LQ A CONQUIS MON COEUR

Si on ne peut pas juger un livre à sa couverture, LQ prouve tout de même qu’une bonne présentation visuelle et un design attirant peut être synonyme d’un contenu de qualité.  

Publicités

« HOMO SAPIENNE » : l’essence humaine

Au-delà des questions d’identités sexuelles et nationales, ce qui persiste, dans Homo Sapienne, c’est l’humain, dans son essence, maladroit et seul, à la recherche d’un foyer, d’un être ensemble.

RETOUR SUR LE OFF-POÉSIE

Durant la fin de semaine du 5 au 8 octobre se déroulait la onzième édition du OFF-Festival de poésie de Trois-Rivières, occasion rêvée d’aller entendre – et/ou réciter – de la poésie, face au fleuve et entre amis.

L’AMITIÉ TOUTE-PUISSANTE

Il est des lectures qui nous marquent, qui nous prennent au ventre, qui s’impriment en nous comme sur du papier carbone.

EN ATTENDANT SA CHUTE

Silencieux, les auditeurs sont hypnotisés par les lectures qui s’enchaînent – comme si la hauteur conférait une férocité à la déclamation, comme si l’immensité de l’horizon rendait plus grande encore la portée de la voix.

ENTRE

Par CORALIE DOUCET-CÔTÉ

TA MÈRE ET MOI

Plus qu’un livre divertissant et absurde, un conte déjanté qui aurait pris un peu trop de mush, c’est la manifestation d’une jeunesse littéraire qui tient à se faire entendre.

SUR LEURS TRACES

Si ces artistes ont légué un patrimoine social et artistique d’une valeur inestimable, l’auteure et cinéaste Anaïs Barbeau-Lavalette se questionne, dans son roman La femme qui fuit, sur l’héritage personnel et familial de leur quête.

DES ZINES EN LIBRAIRIE

Dernièrement, la libraire l’Échange annonçait qu’elle mettait à disposition du public un éventail de zines et autres productions visuelles bien d’ici.

ENTRE LES MAILLES DE LA MÉMOIRE

Encore une fois, les Éditions de ta Mère ont su démontrer leur rigueur en matière d’édition. Petite laine est un livre qui plaît : une couverture magnifique, un aspect futuriste qu’on découvre au fil des pages et cette plume, fignolée et réfléchie.

UNE LANGUE DANS L’OREILLE

Par SIMON HARVEY Je me suis souvent dit en refermant un livre que c’était un roman que j’aurais aimé écrire. …